Des chercheurs de la NYU School of Medicine ont constaté dans une étude basée sur le National Survey on Drug Use and Health (2011 – 2017, n=394415) que 34% des premières consommations de LSD ont eu lieu en l’été, ainsi que 30% des premières consommations de cannabis. Les chiffres correspondants étaient 30% pour l’ecstasy et 28% pour la cocaïne.

Les auteurs suggèrent que les résultats pourraient en partie s’expliquer par le fait que les personnes ont plus de loisirs en été, ainsi que par la popularité croissante des activités de plein air, telles que les festivals de musique, où la consommation de drogue à des fins récréatives est courante.

Daniele Zullino

Summer as a Risk Factor for Drug Initiation

Découvrir !