Parmi les risques potentiel corrélés à la consommation excessive de cannabis on trouve les troubles cognitifs, et ceci particulièrement chez les adolescents.

 

Cette méta-analyse inclut 69 études, 2152 usagers de cannabis et 6575 sujets contrôle.

 

Les analyses montrent une petite taille globale de l’effet concernant les altérations du fonctionnement cognitif associé à une consommation fréquente ou intensive de cannabis. L’effets n’était par ailleurs pas dépendant de l’âge ou de l’âge au début de la consommation de cannabis.

 

Pour les études dans lesquelles les participants devaient rester abstinents au moins 72 heures avant les mesures, il n’y avait plus de différence comparée aux non-consommateurs.

 

Il apparait ainsi qu’une abstinence de plus de 72 heures diminue les déficits cognitifs associés à la consommation de cannabis… en tous cas selon cette méta-analyse.

Prof Daniele Zullino

Association of Cannabis With Cognitive Functioning in Adolescents and Young Adults

Découvrir !