Que les substances addictives agissent sur le cerveau et puissent en modifier le fonctionnement est indisputable. Leurs effets sur la macrostructure cérébrale, surtout leurs effets délétères potentiels reste un sujet de recherche. Dans la présente étude longitudinale 1009 garçons ont été suivis de l’âge de 13 à 19 ans pour dépister des consommations de cannabis.  181 de ces participants ont par la suite été soumis une neuroimagerie structurelle à l’âge de 30-36 ans.

Les auteurs de l’étude on identifié quatre trajectoires de consommations de cannabis: les non-utilisateurs / utilisateurs peu fréquents, les consommateurs qui arrêtaient, les sujets qui augmentaient leur consommation et les grands consommateurs chroniques. Les sujets des différents sous-groupes ne différaient pas concernant la structure du cerveau adulte dans les régions d’intérêt sous-corticales ou corticales.

Prof Daniele Zullino

Associations between adolescent cannabis use frequency and adult brain structure: A prospective study of boys followed to adulthood

Découvrir !