La phase dite de la chasse, celle dans laquelle le jouer espère se refaire, récupérer ses pertes, est caractéristique de l’évolution du jeu excessif. Dans cette étude anglaise, des mesure d’alexithymie (difficulté à identifier, différencier et exprimer ses émotions) était corrélé avec des indicateurs de chasse. 

Selon les auteurs les personnes alexythymes sont moins sensibles aux pertes.L’incapacité à répondre de manière appropriée à la conséquence émotive des pertes conduiraient ainsi certains joueurs à la chasse.

Prof Daniele Zullino

Alexithymia predicts loss chasing for people at risk for problem gambling

Découvrir !