Spellbound est, comme beaucoup de films d’Hitchcock, un très bon film de suspense. La trame principale est intrigante et innovante pour un film de cette époque. Les seuls petits reproches pourraient être la longueur du film et la représentation un peu clichée de la relation amoureuse entre J.B. et la Dre Petersen. Sans oublier la représentation très paternaliste de la relation médecin-malade avec des psychiatres plus intéressés à leur devenir personnels qu’à celui de leurs patients. Il s’agit d’un film agréable à voir et, selon nous, un bon moyen d’illustrer le trouble dissociatif amnésique de manière non stigmatisante et intrigante

Tina Mazza, Julien Manetti, Daniele Zullino, Gerard Calzada

Faculté de médecine, Université de Genève, Switzerland

Résumé

Les troubles dissociatifs dans le film Spellbound
MAZZA T, MANETTI J, ZULLINO D, CALZADA G
Swiss Arch Neurol Psychiatr Psychother. 2016;167(04):130

DOI: https://doi.emh.ch/10.4414/sanp.2016.00422
Date de publication : 25.05.2016

Télécharger le PDF

Analyse approfondie

Analyse approfondie du film avec une discussion du contexte historicoculturel, de la psychopathologie et des représentations sociales.

Découvrir l'analyse approfondie !