Un des traitements du PTSD communément admis est la thérapie du processus cognitif (CPT). Des chercheurs se sont penchés sur une thérapie alternative, la thérapie par exposition écrite (WET) et désirant prouver sa non–infériorité, ont réalisé une analyse en intention de traiter (ITT).

La WET consiste en la réalisation de 5 sessions de 30 minutes d’écriture au sujet du traumatisme (détails, sentiments et émotions). La CPT propose quant à elle, 12 sessions de thérapie focalisée sur le traumatisme durant lesquelles les patients sont amenés à reconnaître les éléments cognitifs perturbateurs liés à l’événement traumatique.

Cette étude a montré que la thérapie par l’écriture n’est pas moins efficace dans la réduction des symptômes que la thérapie du processus cognitif, malgré un nombre de séance réduit. Cette thérapie devrait être alors considérée comme une alternative au traitement par CPT, lorsque cette dernière s’avère difficile à maintenir en place de par la durée du traitement.

Julia Aeberli et Andrea Cremasco

Médecin interne, Service d'addictologie

u

Avez-vous des questions ?

N’hésitez pas à poser vos questions et à ouvrir le débat.
L’auteur de cette revue participera à la discussion.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.