Pour répondre à cette question, Kauttonen et ses collègues ont présenté le film « Memento » de C. Nolan à 25 sujets sains, lors d’une imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).
Dans ce film, les scènes sont présentées dans l’ordre chronologique inverse et certaines chevauchent brièvement les scènes précédemment présentées. À l’aide de méthodes statistiques avancées, les chercheurs ont découvert un « pattern » dans l’activité hémodynamique frontale liée à la capacité à se remémorer les souvenirs et à les reconnecter avec les évènements présents sous une forme “quoi-va-avec-quoi” dans une histoire complexe.
En considérant la parenté de l’expérience humaine réelle avec l’expérience cinématographique, ces résultats fournissent des indices nouveaux sur la manière dont le cerveau humain se remémore des souvenirs pertinents lorsqu’il est soumis à des indices, ce qui permet de faciliter la compréhension et la prédiction des évènements de la vie quotidienne.

Indrit Bègue

Médecin interne, Service d'addictologie

u

Avez-vous des questions ?

N’hésitez pas à poser vos questions et à ouvrir le débat.
L’auteur de cette revue participera à la discussion.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.