Cha Young-goon, patiente présentant probablement un diagnostic de schizo- phrénie, est persuadée d’être un cyborg. Dans un établissement psychiatrique, sa rencontre avec le patient Park II-Sun met un frein au développement de la maladie. À l’instar du personnel soignant, Park pourrait bien être un espoir de guérison pour Cha… et réciproquement.

Sandrine Lasserre, Sophie Schoeni, Melody Favre, Daniele Zullino, Gerard Calzada

Faculté de médecine, Université de Genève, Switzerland

Résumé

La schizophrénie dans le film «I’m a Cyborg, but that’s ok»
Sandrine Lasserre, Sophie Schoeni, Melody Favre, Daniele Zullino, Gerard Calzada
Swiss Arch Neurol Psychiatr Psychother. 2017;168(06):187

DOI: https://doi.emh.ch/10.4414/sanp.2017.00513
Publication Date de publication: 20.09.2017

Télécharger le PDF

Analyse approfondie

Analyse approfondie du film avec une discussion du contexte historicoculturel, de la psychopathologie et des représentations sociales.

Découvrir l'analyse approfondie